Les EnR : un secteur déjà solide avant la crise du Covid-19

Publié le : 02 juillet 20214 mins de lecture

Depuis la crise sanitaire du Covid -19, nombreux sont les secteurs qui ont trouvé des difficultés. Les EnR sont des secteurs très solides et dont le monde entier a toujours besoin. Mais après cette crise, les EnR secteur solide s’avèrent être celles qui sont très dynamiques et qui tiennent toujours leur place.

Quelques mots concernant les EnR

L’EnR ou les énergies renouvelables désigne l’ensemble des énergies qui sont les résultats des sources d’énergie qui peuvent régénérer facilement ou celles qui sont dites inépuisables. Cela à partir des ressources ou des sources théoriquement illimitées et accessibles sans limites de temps. Les EnR sont l’opposé des énergies tirées des combustibles fossiles (gaz naturel, pétrole, charbon, etc.) qui sont non renouvelables. Certains individus les appellent « énergies propres » ou « énergies vertes ». L’exploitation des EnR ne présente qu’un faible taux d’impact sur l’environnement. Elles sont produites à partir des sources naturelles comme le vent, les rayons de soleil, etc.

Quelles sont les grandes familles des EnR ?

Les énergies renouvelables existent en plusieurs types. Elles sont produites à partir de différentes sources. Il y a l’énergie solaire qui est l’issu de la captation du rayon solaire. Cette pratique est souvent utilisée afin d’absorber les énergies des rayons solaires. Il existe deux modes de fonctionnement qui servent à rediffuser ces énergies : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque. L’énergie éolienne est celle qui sert à utiliser l’énergie cinétique du vent pour produire de l’électricité. Ceci existe en plusieurs types : les éoliennes flottantes, off-shore, terrestres, etc. L’énergie hydraulique sert à utiliser l’énergie cinétique de l’eau (marées, courants marins, barrages, rivières, fleuves) pour qu’elles produisent des actions turbines génératrices. La biomasse est l’énergie renouvelable issue de la combustion des éléments biologiques comme les biocarburants, le biogaz et le bois. La géothermie est l’issue de la chaleur qui sort de la terre et stockée sous le sol. Elles peuvent être converties ou exploitées directement en électricité. Il est alors évident de dire que les EnR secteur solide tiennent énormément de place dans la vie quotidienne.

Pourquoi dit-on que les EnR est un secteur déjà solide avant la crise du Covid-19 ?

D’après ces arguments, il est évident que les EnR sont des secteurs solides et dynamiques. Pour des raisons de souveraineté et des raisons écologiques, il est recommandé d’investir dans les énergies renouvelables. Les EnR secteur solide répondent toujours aux besoins des particuliers concernant les productions d’énergie. Même avant la crise sanitaire du Covid-19, la demande mondiale des énergies renouvelables augmente rapidement. La croissance des EnR depuis l’année 2020 ne cesse pas d’augmenter. Par rapport aux autres marchés énergétiques, celles-ci résistent mieux aux crises économiques. Certains États placent en priorité l’incitation des peuples à opter pour les énergies à renouveler, que ce soit l’éolien, l’hydraulique ou l’électricité solaire.

Plan du site